Olivan - Berbusa - Ainielle

Par le chemin PRHU3 bien signalisé qui traverse les terres du Sobrepuerto, vous arriverez à Ainielle, village abandonné, connu car Julio Llamazares en a fait le cadre de son roman La Pluie jaune, qui relate les derniers jours des habitants avant leur départ du village. Un roman dont nous recommandons la lecture avant de réaliser cette excursion.

Le sentier part du village d’Oliván, jolie localité face au sud, traverse le ravin et sur la gauche vous conduira à Berbusa, village déserté que l’on peut visiter pour se rendre compte de la façon dont les habitants, autrefois, vivaient en parfaite harmonie avec le milieu naturel. Il ne reste que quelques rares habitations encore debout, les mauvaises herbes ayant envahi les maisons, les granges, l’école…

Le sentier se poursuit en amont vers le ravin d’Ainielle où l’on pourra prendre le vieux chemin muletier qui traverse de magnifiques paysages pour déboucher soudain, comme dans un songe, à Anielle, avec ses maisons éboulées évoquant un passé révolu. Il ne faudra pas un grand effort d’imagination pour se représenter la vie qu’on y menait, sa dureté, son intensité, son isolement, mais c’est aussi les mots force, fierté, solidarité qui viennent à l’esprit lorsque l’on visite ces lieux.

Photo: Route Oliván

X
X