Paseos Ornitológicos Comarca Alto Gállego
Quebrantahuesos

Chemin naturel Sallent-Lanuza

Ce parcours facile, accessible à tous, consiste en une boucle de 6 km d’une durée de deux heures environ, autour du lac artificiel de Lanuza.

Il début par une piste goudronnée qui part de la place de Sallent vers le río Aguas Limpias. Vous rencontrerez à ses abords le Cincle plongeur, un oiseau marron à « bavoir » blanc dont vous pourrez, avec un peu de chance, admirer les prouesses aquatiques.

Poursuivre jusqu’à l’endroit où le río Aguas Limpias se jette dans le río Gállego, facilement identifiable car l’eau y est plus foncée. Au bout de quelques mètres, le río Gállego s’arrête, retenu par le lac artificiel de Lanuza ; il est fréquent d’y voir le Milan royal, superbe rapace de taille moyenne dont il est facile de repérer la silhouette en forme de W.

Une fois passés le chenil et une petite côte, le chemin se rétrécit et sur la droite s’ouvre un terrain dégagé avec un rocher où viennent souvent se poser des vautours. Avec un peu de chance vous aurez l’occasion d’observer un vautour fauve, le plus grand des rapaces aragonais, avec près de 2,50 mètres d’envergure.

Au printemps et en été, on peut y voir aussi le Percnoptère, un petit vautour au plumage noir et blanc, et si la chance est décidément avec vous vous aurez le plaisir d’admirer le vol d’un des rapaces les plus rares et menacés d’Europe : le mythique Gypaète barbu.

La piste continue ainsi jusqu’au village de Lanuza, avec des passages à découvert où le marcheur attentif pourra apercevoir de la fin du printemps à la fin de l’été le Circaète, un superbe rapace aux couleurs claires.

En bout de chemin, prendre à droite pour traverser le barrage. Si vous vous penchez sur le mur du barrage, en saison estivale, vous verrez des Hirondelles de rochers qui nichent dans ses cavités.

Après le barrage, tourner à droite puis près de la route derrière la glissière de sécurité prendre le chemin de retour à Sallent : il devient à cet endroit un sentier qui traverse des forêts de saules, de trembles, de pins et de cerisiers… Les oiseaux y sont plus cachés et plus difficiles à surprendre mais on pourra s’étonner de leurs chants et jouer à les différencier à l’oreille.

N’hésitez pas à faire de multiples pauses pour les écouter et apprendre ainsi à distinguer Pinsons, Mésanges charbonnières ou à longue queue, bouvreuils et merles qui vous tiendront compagnie tout au long de votre promenade.

Et c’est ainsi, presque sans vous en rendre compte, que vous parviendrez au terme de votre parcours en ayant profité des oiseaux, de la forêt et des paysages de ce coin de notre Comarque.

Photo du haut : Sallent de Gállego
Photo du bas : Gypaète barbu