La Sarra en direction de Respomuso

Nous voici maintenant en zone de haute montagne en quête d’oiseaux spécifiques aux Pyrénées et à la cordillère cantabrique. Des oiseaux assez singuliers pour que se déplacent à chaque printemps des ornithologues venus de Grande-Bretagne, de Belgique ou des États-Unis.

On accède en voiture au lac de La Sarra à 4 km de Sallent. De là, prendre le sentier qui se dirige vers l’« ibón » Respomuso d’où part le GR 11, chemin de grande randonnée qui traverse les Pyrénées d’est en ouest. Il requiert une bonne forme physique car le trajet n’est pas exempt de périls.

Ce parcours, d’environ 3 heures, n’est pas recommandé en période de neige à cause des risques d’avalanche. Les mois de juillet et août sont les plus sûrs.

Le sentier monte en pente douce pour traverser la plaine de Tornadizas, le long du río Aguas Limpias. Les champs, les bois et la rivière y constituent un paysage spectaculaire.

Une fois arrivé à une forêt de hêtres, on remarquera les énormes trous présents sur les troncs à mi-hauteur, laissés par le bec d’une des espèces de pics les plus rares : le Pic noir, qui creuse ainsi ses nids.

Après la forêt, on passe par le Paso del Onso, un impressionnant défilé, témoignage de la force de la rivière qui a creusé au fil du temps cet étroit ravin. Après l’avoir franchi, on arrive à Chano Cheto où le paysage s’ouvre et nous offre l’occasion d’observer le Traquet motteux, un petit passereau gris que l’on trouve à cette altitude en été.

Un peu plus loin c’est le royaume minéral qui nous accueille, avec une montée plus prononcée que survole le Monticole merle-de-roche, joli passereau aux couleurs rouge et bleu.

Notre périple finit à l’« Ibón » de Respomuso, lac de montagne d’origine glaciaire entouré par le cirque de Piedrafita, le tout constituant un impressionnant panorama de haute montagne.

S’il est fréquenté par le Gypaète barbu ou l’Aigle royal, entre ses rochers vit aussi l’une des espèces les plus rares et difficiles à rencontrer, le Tichodrome échelette, appelé aussi oiseau-papillon car il possède des ailes arrondies rose et noir. Prenez le temps de fouiller un moment la paroi rocheuse avec vos jumelles, peut-être aurez-vous la chance de l’apercevoir.

Photo du haut : La Sarra en direction de Respomuso
Photo en bas : Pic noir (Auteur : Alastair Rae)

X
X